Blog

#5 Notre réceptionniste a été Prix Nobel de la Paix (Le Recrutement Du Jeudi)

  • 21 avril 2016

On continue notre série, sur la route de l’Euro, après avoir embauché Blaise Pascal en stoppeur, avec le recrutement d’un 5, un libéro solide et capable d’accueillir les vagues adverses avec talent et pugnacité. Bref, un réceptionniste.

Le regard vers le jeu, toujours.

Le regard vers le jeu, toujours.

Mais quel genre de réceptionniste, me demanderez-vous ? Si, si, vous allez me le demander… Allez… Bon, je réponds déjà, vous verrez bien si vous posez la question.

Il nous faudrait quelqu’un des pays de l’Est ou de l’Asie. Notre équipe n’est pas très équilibrée niveau quotas ethniques, alors qu’on n’en est même pas à chercher un Apache gaucher !

Il nous faut quelqu’un qui fasse son job de réceptionniste. Comprendre, consulter ses textos et gérer sa vraie vie alors que tu attends désespérément un regard de sa part. Et qui, malgré tout, par un sourire désarmant, annihile ta rancœur en te disant « Monsieur ? » (en accentuant une des deux syllabes dans les aigus).

Clarifions la fiche de poste. Notre réceptionniste :

  • est asiatique
  • porte les initiales d’un club de D2 russe
  • possède quelque chose de désarmant.

Vous l’avez deviné, notre réceptionniste idéal(e) est Aung San Suu Kyi.

"Oui, Martin Weill ?"

« Oui, Martin Weill ? »

Née le 19 juin 45 (eh ouais, pile un an et 13 jours après le débarquement… coïncidence ?), la petite Aung est une « figure de l’opposition non-violente ». Si c’est pas ce qu’on demande aux gens de l’accueil…

Elle a pour principal mérite de démocratiser le mot « junte » et de permettre quantité de jeux de mots douteux sur les « birmans bancaires ».

1991, tu te souviens ? Tu décrochais les félicitations du conseil de classe ? Elle… le Prix Nobel de la Paix.

Et elle a su rester simple. Ainsi, aucun de ses assistants n’a fait le moindre geste pour supprimer ces deux lignes de son Wikipedia : « Le , Aung San Suu Kyi est hospitalisée à la suite de sévères diarrhées, selon un représentant des Nations unies pour un gouvernement de coalition nationale pour l’union de la Birmanie. La junte militaire dénie ces informations. »

Surtout, c’est facile d’accepter que quelqu’un qui a passé 20 ans assignée à résidence te dise « Patientez, s’il vous plaît. »

Je crois qu’on l’a compris, le choix était vite fait, d’autant que le second candidat, un certain Nelson M., n’a pas daigné participer à son propre entretien d’embauche. Notre DRH avait lancé à la salle d’attente « On peut y aller ? Tout le Mandela ? »

Allez, on se retrouve jeudi pour s’assurer du muscle, c’est-à-dire un manutentionnaire. Un candidat très « dans l’air du temps » nous a fait parvenir un CV… Non, c’est pas un Sioux, hélas.

Oui, la couleur du fond des photos a primé dans le choix.

Oui, la couleur du fond des photos a primé dans le choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs Nom et Email sont obligatoires.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.